Quand le web mondial vacille

Faut bien avoué que le titre est un tant soit peu exagéré. Cependant, le 21 octobre  2016 a eu lieu une cyberattaque de très grande envergure. Et ce sont les géants de l’Internet américain (Twitter, Ebay, Amazon, Airbnb, et consorts) qui ont vu l’accès à leurs sites web inopérant pendant plus de 12 heures. Soit plusieurs millions d’américains qui ont été impacté dans leur usage d’Internet.

Internet et hacker

Un réseau de machines connectées en cause

En réalité, l’attaque n’était pas directement dirigée vers eux mais vers l’hébergeur de dns Dyn. Cette société héberge les serveurs DNS des grands de l’Internet qui servent notamment à rediriger les internautes vers le site web de leur choix en faisant associant adresse IP et nom de domaine.

Encore une fois, c’est l’attaque par par déni de services ou Ddos qui a été mise en oeuvre. Celle-ci consiste à surcharger le serveur de requêtes pour le faire tomber. Pour ce faire, les les hackers ont eu recours à un botnet, soit l’équivalent un réseau de machines connectées dont ils ont pris le contrôle à l’aide d’un malware.

Des attaques de plus en plus fréquentes et difficiles à contrer

En plein essor, les objets connectés (téléviseurs, réfrigérateurs, caméras de surveillance et bien d’autres encore) sont sujets eux aussi à des piratages. Profitant de failles dans la sécurité de ces objets, les pirates y ont introduit un malware à l’insu des propriétaires qui leur a permit d’en prendre le contrôle au moment souhaité. Ils ont ainsi pu ordonner à ces objets d’attaquer simultanément une cible donnée.

Le pire est à craindre car au vu du développement et de l’utilisation de ces objets connectés dans notre quotidien. Toutefois, soyez rassurés, le FBI enquête… peut-être un coup des Russes voire les Chinois ou encore un concurrent lésés voire un ex-salarié mécontent !

Source : Presse-citron,  Le Point

Quand le web mondial vacille
Votez pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *