Informatique & cannabis avec Kind Financial & Microsoft

L’informatique au service du cannabis

Le géant américain de l’informatique a surpris pas mal de monde en s’associant à Kind Financial, une petite start-up qui lutte contre le commerce illégal de cannabis, marijuana et autres drogues douces. En effet, on a tous en tête l’image très polissé de Microsoft et là, voilà t-il pas que Microsoft fait parler de lui au travers des drogues douces. Tiens donc !

informatique et cannabis

Pour rappel, Kind financial a développé un outil informatique de suivi des ventes de graines de cannabis qui suit le parcours qui va de la semence à la vente finale à l’utilisateurCet outil, disponible depuis 2013 a fait des émule notamment les autorités américaines qui vont pouvoir ainsi garder un oeil sur se marché très lucratif des drogues douces.

Microsoft le bon samaritain qui n’est jamais mieux servi que par lui-même

Microsoft se propose ainsi d’apporter son aide technique au projet Kind Financial ainsi que de faciliter son déploiement en plus d’un soutien marketing.

Et puis pour parfaire les choses, Microsoft proposera en supplément sa solution de services Cloud « Azure Governement » développée afin de répondre aux attentes des administrations américaines . Et oui, on se doutait bien que l’investissement de Microsoft n’est pas du pur altruisme mais un bon positionnement marketing qui se révèle être stratégique et qui peut rapporter très gros.

Avec le cannabis, tout le monde est gagnant !

Avec une croissance de 30% par an, les projections sur les prochaines années donnent le vertige. Les américains dépensant déjà plus de 5,4 milliards pur les drogues douces en 2015, les autorités tablent sur des dépensent avoisinant les 22 milliards de $ à l’horizon 2020.

D’où l’intérêt manifeste des autorités américaines pour contrôler au mieux ce marché des drogues douces et ce qui explique également le placement hautement stratégique de Microsoft sur ce segment quelque particulier qu’est celui-ci du suivi de la « cannabiculture » afin de se proposer les services informatiques idoines pour gérer tout ce petit bussiness. Et au final, le consommateur sera également gagnant puisqu’il bénéficiera d’un suivi de production gage d’un produit de qualité. Elle est pas belle la vie ?

Et puis nul doute que le e-commerce va aussi profiter des retombées d’un tel marché florissant car il faudra bien développé à grande échelle la vente du produit final ainsi que de tous les accessoires et produits dérivés de cette industrie de la drogues douce.

Source : Le figaro, Presse-citron

Informatique & cannabis avec Kind Financial & Microsoft
Votez pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *