L’ordinateur quantique, une révolution ?

Vivons-nous une révolution informatique ?

Avec la machine D-Wave 2X, Google est à la une de l’actualité informatique. Cette machine basée sur la technonologie quantique (512 qubits) serait cent millions de fois plus rapide que les ordinateurs classiques ! Rien que ça ! Beaucoup y voient la solution pour s’émanciper de la loi de Moore et dépasser les limites techniques qui repose sur la technologie des transistors.

L'ordinateur quantique révolutionnera t-il l'informatique ?

Machine quantique, une utopie ?

Alors les ordinateurs quantiques ne sont plus une utopie ? Rien n’est moins sûr et dans tous les cas la technologie quantique n’est pas abordable aux premiers venus. Le coût et la mise en oeuvre d’une telle machine sont prohibitifs ! La machine D-Wave 2X à la taille d’un petit abri de jardin et dit au passage coûte tout de même de 10 à 15 millions de dollars.

Néanmoins, il nous est permis de rêver puisque cette machine quantique permettrait de résoudre des problèmes et équations jusqu’alors restaient sans réponses par faute de ressources disponibles. Imaginez un peu les différents applications qui pourraient bénéficier (pour le meilleur ou le pire) de cette fantastique puissance de calcul quasiment sans limites : météo, finance, énergie, Internet, recherche médicale, intelligence artificielle, informatique, etc…

L’ordinateur du futur sera t-il quantique ou pas ?

Cependant, en toute objectivité, aujourd’hui des ordinateurs classiques ou plutôt des supercalculateurs se révèlent être bien plus performant que la machine quantique pour nombre de cas de figures et scénarios de calculs. Faudrait paraît-il ne pas compter avant 2050 pour que cette technologie se démocratise et soit plus fiable. Le futur en somme !!

En savoir plus :

Google fait le buzz avec sa machine quantique

Le nouveau jouet de Google et de la Nasa

 

L’ordinateur quantique, une révolution ?
Votez pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *