Les demandeurs d’emploi et la formation

Formation informatiques, internet et E-commerce à Lille (Nord)
Les demandeurs d’emploi et la formation

Force est de constater que c’est souvent chose difficile pour les demandeurs d’emploi de suivre une formation rémunérée et que le coût de cette formation soit également pris en charge. Cependant, il est bon de savoir que cela est possible via Pôle emploi et le service public de l’emploi, les régions, l’État et les OPCA.

Bien que ceux-ci proposent un large éventail de formations et de parcours d’insertion destinés aux demandeurs d’emploi, il est également envisageable de sélectionner votre centre de formation comme Ve-studio 😉 Les formations proposées peuvent ainsi mieux répondent à vos besoins et attentes.

Encore faut-il savoir à qui s’adresser ? Quelles sont les démarches à entreprendre ? Comment se mettre toutes les chances de son coté ?

La formation est un allié de poids pour tout demandeur d’emploi qui souhaite se reconvertir, se perfectionner, acquérir de nouvelles compétences et connaissances ou encore faire reconnaître ses acquis de l’expérience (VAE). Pôle Emploi en a conscience et c’est pourquoi, il vous faut utiliser ce levier afin de motiver votre demande de formation.

En effet votre formation, dans le cadre de votre PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi) élaboré en commun avec votre conseiller de Pôle emploi ou tout autre organisme assimilé, doit contribuer à votre retour à l’emploi et en augmenter significativement les chances de réussite. A vous de préparer votre dossier et de le défendre auprès de votre conseiller en vue d’obtenir gain de cause.

Pour cela, il est bon de recenser vos compétences acquises lors de vos dernières expériences professionnelles. Celles qui vous font défaut et qui nécessitent une formation. A cet effet, un bilan de compétences peut se révéler très utile.

Cette démarche est nécessaire pour appuyer votre demande financement de votre projet de formation auprès des organismes : Pôle emploi et le service public de l’emploi, les Régions, l’État et les OPCA. Suivant votre situation, cette prise en charge peut, selon les cas et des modalités spécifiques, couvrir les frais pédagogiques, ainsi que la rémunération des stagiaires. Selon que vous êtes bénéficiaire ou non de l’ARE (allocation d’aide au retour à l’emploi) du régime d’assurance chômage, les financements diffèrent.

La question la plus souvent posée à Ve-studio concerne l’utilisation du DIF  (droit individuel à la formation). Utiliser mon “DIF portable”, c‘est tout à fait légitime et même conseillé mais sachez que le montant de celui-ci correspond au reliquat d’heures acquises au titre du DIF chez votre dernier employeur * 9, 15 euros. Ce qui n’est vraiment pas beaucoup. Un financement supplémentaire de Pôle Emploi jusqu’à 1500 euros est possible après étude de votre projet de formation.

D’autres cas sont possibles : formation dans le cadre d’un stage ou d’un contrat de travail de type particulier (contrat d’apprentissage, de professionnalisation, unique d’insertion ; emploi d’avenir…), CIF, …

Ve-studio vous invite à consulter le dossier Chômage et formation : connaître ses droits qui est une excellente synthèse des droits auxquels les demandeurs d’emploi peuvent prétendre en matière de formation durant leur chômage.

Les demandeurs d’emploi et la formation
Votez pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *