Le chômage en Informatique atteint des sommets

L’informatique connait un fort taux de chômage. Qui l’eût cru ? Nombreux sont les développeurs informatique, les webmasters, webdesigners et autres informaticiens qui sont sans emploi. Et pourtant, les salaires de manière conséquente vont augmenter pour certains profils en 2018. Comment expliquer ce paradoxe ?

Le cap des 50 000 demandeurs d’emploi franchit dans le secteur de l’informatique

Toujours plus d’informaticiens pointent à Pôle Emploi. C’est bien regrettable mais la tendance n’est pas nouvelle. Après l’explosion de la bulle Internet en 2003, inexorablement le chômage dans le secteur IT a poursuivi sa progression.

La tendance va t-elle s’inverser ? Il paraît que oui. Les SSII, startups, éditeurs seraient plutôt optimistes pour les jours à venir. Pourvu qu’ils voient juste.

Des profils techniques expérimentés recherchés

A défaut de dénicher la perle rare, les entreprises françaises préfèrent choyer leurs collaborateurs plutôt que de recruter. En effet, pas facile de recruter des profils de haut niveau alors autant miser sur l’équipe déjà en place et en vue de s’assurer de leur fidélité.. La croissance économique aidant (+ 1,8% en 2017), certains vont ainsi voir leur rémunération revue à la hausse et ce dès l’année prochaine.

Certains métiers et en particulier dans le secteur du multimédia et du digital vont largement en profiter. Pour exemple, il est prévu en 2018, une augmentation de salaire moyenne de :

La formation contre le chômage

Apprendre et acquérir des compétences nouvelles pour rester dans le coup sur le marché de l’emploi. Voilà la recette pour retrouver un travail ou tout simplement progresser et évoluer au sein de son entreprise.

Les profils les plus pointus sont bien entendus les plus recherchés mais la polyvalence des connaissances est également très appréciés par les employeurs. D’où l’importance de se former tout au long de sa vie professionnelle.

En France, la formation continue est un droit et de nombreux systèmes de financement existent. Il est serait regrettable de ne pas les mettre à profit.

Le chômage en Informatique atteint des sommets
Votez pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *